EDITORIAL novembre 2013

La culture régionale est loin d'être moribonde mais, ce qui est en danger, c’est sa diffusion. Les moyens d'atteindre le public se raréfient, en effet, dangereusement et ce, pour diverses raisons. Outre le désintérêt des médias, la disparition de Cap diffusion (Rando diffusion), la fermeture programmée de la librairie Chapitre à Tarbes et la restructuration des éditions Sud- Ouest à Bordeaux font peser une sérieuse menace sur le livre.

Le péril est si grand qu'il impose de rendre hommage à ces irréductibles pyrénéens qui, coûte que coûte, vaille que vaille, défendent avec passion cette culture. À vrai dire, et sans prétendre établir une liste exhaustive, ils se comptent, au niveau local, sur les doigts d'une main : un éditeur et quatre libraires.

Les éditions Cairn, à Pau, offrent un catalogue qui allie abondance, diversité et qualité. Mais un éditeur ne serait rien sans le relais des libraires :

  • -       Auprès de Pyrène à Bagnères ;
  • -       Au Vent des mots, à Lannemezan ;
  • -       Lis’Arts, à Arreau ;
  • -       Bleu Aure, à Saint-Lary, la petite dernière qui ne demande qu’à grandir.

Autant de librairies qui s'ingénient à promouvoir la littérature régionale ; autant de libraires  qui connaissent les ouvrages parce qu'ils les lisent. Sans égale est la  finesse des conseils qu'ils donnent aux lecteurs intéressés par tout ce qui paraît sur les Pyrénées et leur histoire.

Le rôle de ces acteurs est donc  immense et le nôtre aussi. Nous pouvons beaucoup pour soutenir ces irremplaçables relais d'une culture régionale bien vivante mais qui ne peut rayonner sans eux.

André LASSERRE